L'état-providence 

Face à l'instabilité politique, économique et sociale, Haïti doit se définir un nouveau contrat politique et social. La mise en place d'un système de protection doit cibler les fléaux sociaux, exclusion, ghettoïsation, la déscolarisation et les personnes les plus vulnérables. La naissance d'un état-providence marquera la rupture avec la conception libérale de l'état comme état gardien de nuit.

La notion d'état-providence évoque clairement l'une des nouvelles fonctions de l'état moderne, il permet à l'état d'intervenir activement dans le domaine économique et social afin de contribuer au développement de la société.

Elle se traduit par un ensemble de mesures ayant pour but de redistribuer les richesses et de prendre en charge différents risques sociaux comme la maladie, la vieillesse, l'emploi, la famille etc...

L'état-providence est fondé sur la solidarité entre les différents classes sociales et la recherche de la justice sociale.

Les économistes Keynésiens présentent l'état-providence comme un système efficace car l'augmentation des revenus des plus démunis se traduit automatiquement par une augmentation équivalent de la consommation et donc de la demande, facteur de croissance engendrant un cercle vertueux.

 

L'une des priorités de l'état-providence; c'est la solidarité nationale fondée sur un système de protection collective.