Des organisations marquent le 73eme anniversaire de la déclaration des droits Universelle de l'homme


Dans le cadre du 73eme anniversaire de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen ce vendredi 10 décembre 2021, "Ann Kanpe, membre du conseil National de la Société Civile Ayitienne (CNSA), ont organisé une conférence débat autour du thème : Entre une intervention armée et une solution pacifique, quelle mesure à adopter par l'État Haytien pour résoudre le problème de l'insécurité ?".


Par devant un public composé d'étudiants et élèves de la métropole, les intervenants, le professeur James Boyard, l'ex colonel Himmler Rébu et Mme Venise Dubrique sont chacun à leur tour intervenus sur la thématique du jour.



" La méthode des trois C, voilà sont les points culminants traités par le professeur Boyard. Le premier C est le mot confinement; depuis quelques temps la population Haïtienne est confrontée par le confinement; la confrontation des gangs, la peur de mettre les pieds dans les rues sont les principaux éléments boiteux empêchant les va-et-vient, sachant que plus de 60% de la population sont des entrepreneurs.


Le deuxième C est la confrontation ou phase de l'épreuve de force. Comme solution il nous faut proposer une formation aux policiers tout en sollicitant l'aide des unités spéciales venant de l'étranger, bien équipés.


La consolidation de la population correspond selon le professeur, au 3e C. L'Etat en son plein pouvoir droit transformer les quartiers appréhendés par les gangs afin de remonter la pente de la nouvelle ère de la sécurité, tout en utilisant une politique de contrôle de naissance, le contrôle de la reproduction.




Avant de conclure le professeur Boyard à pris l'exemple de la ville de Paris qui, à un certain moment était comme Port-au-Prince. "La ville de lumière n'a pas toujours été ainsi c'était une ville de non droit" a rappelé le professeur.




D'un autre côté l'ex colenel Himmler Rébu a fait savoir qu'aujourd'hui la solution de garantir la sécurité ne devrait pas être résolu par la violence. Selon lui, l'insécurité est le message valide que l'Etat a failli dans sa mission; l'insécurité est une désorganisation. On le sait tous que le rôle de l'Etat est d'organiser la vie de la population. M Rébu a continué pour affirmer que l'Etat n'est pas là pour résoudre le problème de la sécurité, l'état dans sa mission devrait plutôt garantir le bonheur de la population.


Éliminer les bandits n'est pas une chose facile sachant qu'ils sont bien équipés et très futés.



Pour résoudre les problèmes de l'insécurité il faut une structure pesante réfléchie sur le problème des banditisme, telle a été la conclusion de cette conférence-débat.


Valery Gerome

38 views