top of page

Une force multinationale pour Haïti ou un accompagnement à la police nationale?

Si plusieurs pays membres de l'ONU réclament le déploiement immédiat d'une force de sécurité internationale robuste pour assister la Police nationale d’Haïti dans sa lutte contre les gangs. La Russie et la Chine ont exprimé leur avis contraire au déploiement de forces étrangères en Haïti lors d’une récente session du Conseil de sécurité des Nations unies.



L’ambassadeur russe a persuadé que les interventions étrangères ont souvent fait plus de mal que de bien à Haïti par le passé. Par contre, le ministre haïtien des affaires étrangères avait pourtant demandé une « force internationale robuste » soutenue par la majorité des membres du Conseil de sécurité.


Cependant, compte tenu du droit de veto de la Russie, il est peu probable que cette proposition soit approuvée.


L’ambassadeur chinois a également exprimé des doutes quant à l’opportunité d’une éventuelle intervention militaire et a souligné que les Haïtiens devaient décider de leur propre destin.



Le Secrétaire des Nations Unies a récemment appelé la communauté internationale à agir immédiatement pour former une force multinationale, qui serait au service de la police haïtienne pour rétablir l’ordre et combattre Les gangs qui impose leurs lois.



Jean Joceler Jean

Journaliste

1 view

Comments


bottom of page